Rédaction de mémoire master

15 August 2022

Rédiger un mémoire pour son Master : comment s’y prendre ?

master-redaction-memoire

La fin des études est particulièrement marquée par un défi intellectuel des plus ardus du nom de mémoire. Pourtant, il demeure à ce jour une tâche universitaire assez crainte et mise en avant dès la fin de vos études. On l’entend bien quand on touche du doigt l’ampleur du travail à abattre.

En effet, le mémoire de master est une initiation à la recherche où l’étudiant est appelé à traiter un sujet original sous la direction d’un de ses professeurs qui deviendra son tuteur ou directeur de mémoire.

En soi, c’est un travail marqué par une première phase qui est la recherche, une seconde qui se définit par la rédaction et une troisième qui bien sûr la soutenance. Dans cet article nous aborderons comment rédiger un mémoire de master en faisant cas de ces différentes phases.

Comment réaliser une bonne recherche pour votre master ?

rédiger son mémoire

Procéder à une recherche des plus approfondies et des plus instructives est un grand pas dans la création de votre mémoire. Il importe donc qu’au cours de cette étape, vous soyez appliquée et que vous vous référez à des astuces efficaces.

Bien s’orienter dans les lectures

Faites de la lecture un passe-temps. Sans pression abordez tous les sujets et accumulez les lectures sans préjugés, multipliez vos conversations avec des étudiants de votre promotion ou de la promotion précédente et avec votre directeur de mémoire. En effet, c’est de ces lectures et rencontres que naissent des idées fertiles. Alors, n’hésitez pas à lire des livres et documents, car de vos lectures une idée plus précise de votre problématique peut naître.

Ensuite, il faudra dans un second temps privilégier les sources principales aux sources secondaires. En effet, cette stratégie vous permet au mieux d’éviter d’être influencé par la lecture et les avis des autres. Ainsi, vous devrez attaquer directement l’essentiel de l’œuvre que vous souhaitez découvrir avant de prêter attention aux critiques et commentaires.

Pour finir, abordez les sources secondaires en partant du général vers le particulier. Cette manière de faire vous épargnera de perdre de vue les réelles et utiles informations.

Le système de fiche efficace

Pendant votre phase de recherche, il est important que vous fassiez recours au système de fiche efficace. Ce système consiste à ce que vous notiez méthodiquement vos idées, vos hypothèses, vos idées de plan, les citations, les ébauches d’argumentations et même certaine notion donnée par votre professeur durant un cours. Une fois ces idées notées, vous devez les ranger aussi méthodiquement de sorte à être facile d’accès. Notons que cette astuce est utilisée par de nombreux rédacteurs.

 Lisez donc votre livre en ayant en tête que ça sera la dernière fois que vous le lirez avant la fin de l’année de votre mémoire. Ainsi, pour chaque livre lu, vous devrez archiver toutes les informations pertinentes.

Bien lire un texte

On le sait tous, le degré de concentration dépend de l’intérêt qu’on porte au texte. Pour votre mémoire, certains textes absolument capitaux et centraux méritent une totale attention et concentration de votre part afin que vous puissiez saisir le maximum d’informations. Pour ce faire, vous pouvez extraire principalement trois types d’informations :

         Compréhension locale des arguments, paragraphe après paragraphe

         Compréhension d’ensemble de l’argumentation

         La bibliographie

Pour des textes et des livres que vous devez connaître et maîtriser, ces trois différentes méthodes sont infaillibles. Ainsi, pour une compréhension locale des arguments beaucoup plus profonde, lisez votre texte en résumant chaque paragraphe. N’hésitez pas à prendre des notes dans vos fiches et si vous utilisez des photocopies, écrivez le résumé à la marge.

Une fois la compréhension locale des arguments terminée, continuez par lire la suite de vos phrases de synthèses. De là, la démarche argumentative de l’ensemble devrait être plus évidente à vos yeux. Alors, notez dans vos fiches vos remarques sur la structure argumentative du texte.

Pour parfaire donc la compréhension de votre texte, lisez toute la bibliographie et notez toutes les références à explorer.

Comment rédiger votre mémoire de Master ?

Rédaction de master

Dans cette étape de la réalisation de votre mémoire, il est important que vous recueillez les bonnes informations. Pour ce faire, renseignez-vous auprès de votre tuteur de mémoire afin de connaître le nombre pages qu’il souhaite. Prenez donc des renseignements sur la modalité de dépôt de la version électronique du mémoire en ligne (si besoin est), le nombre d’exemplaire à fournir et la date du dépôt des mémoires.

Que ce soit un mémoire de stage ou d’infirmier, tâchez de vous renseigner sur les délais et les documents à fournir.

C’est bien après cela que vous pourrez soumettre à votre directeur de mémoire, un plan et ensuite commencer à rédiger. Ne paniquez pas si vous n’avez pas encore fini avec la phase recherche. Avec la rédaction, de nouvelles questions jailliront, suscitant de nouvelles réponses. Au fil du temps, votre plan deviendra plus étanche.

Avoir de la motivation

 

Une fois prêt pour la phase écrite, comprenez que le travail ne reposera que sur vous, votre capacité à beaucoup écrire, votre organisation et votre aptitude à gérer le temps. Dans cette situation, vous êtes à votre propre charge, sous aucune pression extérieure.

Pour avancer donc dans votre rédaction, imposez-vous une discipline en ayant un agenda des créneaux de recherche et de rédaction. Faites le choix de faire de ces créneaux une priorité. 

Dans l’éventualité où vous serez bloqué dans vos recherches et que vous n’arriverez plus à avancer, tâchez de vous interroger sur ce qu’est réellement votre obstacle, ensuite ayez une discussion avec votre directeur de mémoire, un camarade ou un professionnel. Ne stagnez pas. 

Choisir votre ordre de rédaction

 

Il existe différents types d’ordres de rédaction et chaque ordre est adapté à la psychologie de chacun. Le premier ordre consiste à ce qu’on lise son travail de la première page à la dernière page. Plus clairement, cet ordre permet de déployer la pensée de façon continue du début à la fin.

Le second ordre consiste à ce qu’une fois le plan fait, l’étudiant choisisse de remplir les sections dans le désordre en commençant par les plus faciles ou par les accomplies. Cet ordre à pour singularité de favoriser les éclaircissements rétrospectifs.

Vous l’aurez compris, vous avez droit plusieurs types d’ordres de rédaction qu’il vous faudra connaitre pour rédiger votre mémoire. Mais au-delà, une fois le développement terminé, il vous faudra procéder à la rédaction de l’introduction et de la conclusion. 

Dans votre introduction, il importe qu’il ait des éléments comme :

         L’introduction d’un problème

         La présentation (de façon sommaire) de l’état de la recherche

         L’énonciation de la problématique

         La description et la justification de la méthode adoptée

         L’annonce du plan

Pour ce qui est de la conclusion, vous vous devez de concentrer de façon claire et précise les acquis de votre travail. Soyez au maximum clair de sorte à ce qu’on comprenne nettement le résultat auquel vous êtes parvenu. De plus, vous pouvez ajouter à votre conclusion une piste de recherches ultérieures.

La composition d’un mémoire de Master

checklist pour faire son mémoire

La composition est bien différente et repose sur des composés types comme :

         La page de garde mentionnant votre nom, le titre du mémoire, l’université, le diplôme et le directeur de mémoire

         Les remerciements

         L’introduction

         Le développement

         La conclusion

         Les annexes

         L’index

         La bibliographie

         La table des matières

Pour ce qui est de la couverture, la reliure et la couleur sont laissées à votre souhait, à condition que votre directeur de mémoire n’impose rien.

Maximiser la présentation et l’argumentation

 

Pour réussir votre mémoire, il est important que vous suivez une certaine méthodologie et certains conseils. Il est aussi important que vous veilliez à ce que votre mémoire soit irréprochable en procédant à la correction du document que vous aurez produit.

 Pour ce faire, soignez l’orthographe et la présentation. Passez votre temps à relire vos textes, en veillant à ce qu’il ait une logique et un rapport entre les idées émises pour défendre la thèse. Réduisez le nombre de fautes et de coquilles et évitez le plagiat. Pensez à apprendre comme produire une table de matière automatique et comment présenter la bibliographie et les références de bas de pages.

Pour ce qui est de l’argumentation, elle ne s’éloigne pas de l’argumentation des dissertations. Cependant, la différence qui se trouve ici est que, étayer une thèse afin d’aboutir à une réponse, demandera plus de temps, plus de références bibliographiques, plus de précisions dans l’argumentation et donc plus de pages.

La soutenance

soutenance-master-memoire

C’est la phase orale du travail pendant laquelle le candidat expose son travail et répond aux questions d’une équipe de jury.

Tout au début de la soutenance, le futur diplômé présente un exposé où il présente successivement :

         La raison qui l’ont poussé à étudier ce sujet

         La méthodologie adoptée

         Les difficultés rencontrées

         Les résultats obtenus

         Les éventuelles lacunes

         Une ouverture sur des recherches ultérieures.

En somme, la soutenance est un examen oral où le jury adressera ses commentaires et questions avant d’évaluer la pertinence de ses réponses.

1