Comment construire le plan d’un mémoire ?

10 avril 2022
https://redacteurmemoire.com/wp-content/uploads/2022/04/avoir-un-bon-cadre-de-travail-pour-rediger-son-memoire.jpg

Vous travaillez sur un mémoire de fin d’études et vous vous sentez dépassé ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul. Les mémoires de fin de cycles peuvent représenter beaucoup de travail, mais ils sont aussi une excellente occasion de montrer vos compétences en tant que chercheur et écrivain.

C’est le travail qui parachève la formation de l’étudiant, et il importe conséquemment qu’il soit l’un des plus irréprochables. Mais on a beau le savoir, cela semble difficile de le réaliser. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment bâtir un plan de mémoire.

Nous commencerons par les principes de base, puis nous passerons à des conseils plus spécifiques. À la fin de cet article, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour commencer à rédiger votre propre plan de mémoire. Alors, c’est parti !

Comment construire un plan de mémoire ?

construire un plan de tfe

Pour construire un plan de mémoire, il faut adopter la meilleure méthode qui soit : celle de la liste d’idée. Autrement dit, cette méthode consiste à lister les idées et les documents avec de simples tirets que vous organiserez par la suite. Cette liste devra contenir des précisions sur les différents éléments qui constitueront votre mémoire.

Cette étape achevée, il vous faudra par la suite examiner les regroupements possibles dans cette nouvelle liste, ce qui implique que deux idées placées à la suite peuvent être renforcées.

Ou que deux hypothèses divergentes nécessitent un débat, ou encore qu’un document peut constituer un exemple pour appuyer et confirmer une idée.

Après cela, viendra le soulignage des réflexions majeures et la phase du réexamen des éléments secondaires. Ici, vous mettrez donc en relief les éléments secondaires qui se placeront sous les idées majeures, le tout dans une hiérarchie parfaite.

Enfin, vous n’aurez qu’à titrer les parties, les chapitres et les sous-chapitres de votre mémoire

Ici, l’important est que les différents éléments suivent une cohérence et qu’ils s’enchaînement parfaitement.

En d’autres termes, que votre plan soit conçu de telle sorte qu’il ne soit décousu ou à cheval sur la place que doivent occuper les parties, les chapitres et les sous-chapitres.

Toutefois, vous pouvez utiliser la méthode titre-idées qui semble mieux appréciée et plus adoptée par les étudiants.

Que doit-on intégrer nécessairement dans un plan de mémoire ?

ce-quil-faut-mettre-dans-mon-plan-de-redaction-de-memoire

Nous ne vous le répéterons jamais assez, le plan type d’un mémoire c’est le squelette de votre mémoire : il se doit d’avoir une constitution irréprochable et indémontable. Pour la simple raison qu’avec lui, votre mémoire sera assez compréhensible, lisible et étudiable. Alors, il importe que votre mémoire dispose d’appendices indispensables et nécessaires. Mais quelles sont ces constituants indispensables que doit avoir un plan ?

La préface

 

La préface est un texte qui a pour but d’éclaircir, d’expliquer ou encore d’expliciter l’origine intrinsèque du travail que vous avez fait. C’est une note personnelle indispensable qui vous permet de remercier toutes les personnes qui vous ont porté une aide quelconque dans la réalisation de vos travaux.

Les remerciements

 

Vous l’avez sans doute déjà fait dans la préface, mais cela n’empêche que vous réserviez une partie spéciale pour les remerciements. La préface est une partie suffisante pour exprimer sa gratitude et ses raisons personnelles et il serait compréhensible que les remerciements ne figurent guère dans votre plan.

Cependant, vous pouvez tout de même faire cas d’une préface et des remerciements. Cela dit, les remerciements revêtiront un aspect bien distinct. Ils seront donc utilisés lorsque vous souhaiterez utiliser beaucoup d’espace pour adresser des remerciements à tous ceux qui vous ont aidé.

Le résumé

 

Avec le résumé, nous rentrons partiellement dans le vif du sujet. C’est la partie de votre mémoire qui offre à votre lecteur la possibilité de savoir si votre travail est susceptible d’être intéressant ou s’il est assez plaisant ou mérite un quelconque intérêt.

Autrement dit, il faut que votre résumé donne envie à votre lecteur de continuer la lecture. Et pour qu’il le fasse, votre résumé doit répondre aux suivantes questions :

  • Quelle est la problématique du sujet ?
  • Qu’est-ce qui a déjà été fait sur le sujet ?
  • Quelles découvertes ont été faites ?
  • Que signifie ces découvertes ?

Ces quatre différentes questions vous aideront à cadrer votre résumé et à le présenter dans les règles de l’art.

Le sommaire

 

Le sommaire est la liste de l’ensemble des chapitres et de leurs numéros de pages. Il est doit être assez représentatif de ce qu’est votre mémoire pour servir de repère au lecteur. Le lecteur doit, grâce à ce sommaire, savoir quelle page commence un chapitre et ainsi parcourir le travail sans trop d’embuches.

Ainsi, votre sommaire doit contenir toutes les parties de votre document et toutes les annexes.

La liste des figures et tableaux

 

Il est important que vos figures et tableaux présents dans votre mémoire soient répertoriés dans une liste. Cette liste doit être complète et exhaustive. N’hésitez pas à utiliser Word qui grâce à sa fonction « insérer une légende », vous fait générer une liste automatiquement.

La liste des abréviations

 

Ici, il s’agira de lister les abréviations des mots clés de votre travail. Pour le faire, il faudra que ces abréviations soient classées dans l’ordre alphabétique. Cela permettra à votre lecteur de retrouver plus facilement l’abréviation qu’il cherche. Maintenant, il vous revient de choisir si cette liste sera en début ou en fin de document.

Le glossaire

 

Le glossaire est aussi une liste qui recense toutes les expressions ou termes clés utilisés dans le mémoire et qui nécessiteraient une courte explication. Vous devrez, toujours pour le bien-être du lecteur, lister alphabétiquement les termes et les expliquer de manière concise à travers des définitions et des descriptions.

L’introduction

 

L’introduction de mémoire est la partie où vous introduisez le sujet et la problématique. Elle est importante pour l’avancée du travail. Dans l’introduction, vous devez décrire le développement de votre mémoire et donc son plan.

Tout comme le résumé, l’introduction doit être rédigé pour que votre lectorat ne se lasse au premier coup d’œil mais qu’il ait envie de continuer la lecture. Qu’elle soit lisible, contienne des phrases courtes et qu’il y existe une cohérence dans l’agencement des phrases.

Le cadre théorique

 

Dans le cadre théorique, essayez de répondre à toutes les questions qui pourraient décrire votre recherche. Pensez à développer l’état de la recherche, cela vous permettra de répondre à toutes les questions. De plus, utilisez une section différente pour chaque sujet de recherche.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser l’état de la recherche pour rejeter ou soutenir une hypothèse, si vous effectuez des recherches empiriques et que vous esquissez les hypothèses préétablies.

Aussi, vous pouvez vous servir de l’état de la recherche pour formuler une hypothèse. Cela vous permettra plus tard de conduire des recherches quantitatives ou qualitatives.

Le plan de recherche (partie empirique)

 

Dans cette partie, vous êtes appelé à décrire le plan de recherche. Il vous revient d’expliquer où, quand, comment et avec qui vous avez effectué votre recherche dans l’étude ou le plan de recherche.

La question « comment », permettra en effet de déterminer votre méthode de recherche. Que cela soit à l’aide de sondages ou d’expériences, ce « comment » vous relèvera à la méthode que vous avez choisie.

 Les résultats de recherche

resulats-de-recherches-pour-rediger-un-memoire

 

C’est la mise en application du plan décrit dans un chapitre précédent.  Les résultats de recherche appliquent donc les méthodes déjà citées. Dans cette section, vous devez aussi décrire comment la recherche s’est déroulée, tout en fournissant une analyse des résultats.

 

La conclusion

 

C’est le lieu où vous dévoilez la réponse à votre problématique. Très souvent couplée à la discussion, c’est la partie où vous donnez les différentes interprétations possibles. De même, vous pouvez introduire dans cette partie des recherches complémentaires.

Les recommandations

 

Les recommandations de recherches complémentaires sont aussi et toujours présentées dans la partie de discussion. Elles doivent être faites afin de répondre à la conclusion.

La postface (épilogue)

 

La postface est la partie qui sert très souvent aux remerciements. Généralement, lorsque vous avez remercié les personnes qui vous ont aidé, inutile de rédiger une postface.

Néanmoins, les remerciements ne sont pas la fonction d’une postface. Avec une postface, vous pouvez évaluer votre propre travail et ainsi lui faire revêtir la dénomination de « évaluation » ou de « la réflexion ».

Aussi, l’épilogue ou le postface peut raconter comment s’est déroulée la collaboration et décrire toutes les étapes de l’apprentissage que vous avez parcouru.

La bibliographie

mettre la bibliographie dans son plan de mémoire

Pour cette section, il faudra que vous énumériez toutes les sources utilisées dans la liste de références bibliographiques. Pour le faire, il vous sera proposé par votre programme d’étude le style APA ou Law.

Les annexes

 

Dans l’annexe, vous pouvez lister les documents qui n’apparaissent pas dans le corps du texte mais qui vous ont été utiles pendant la rédaction.

En effet, il s’avère important pour le lectorat de connaître les documents pertinents qui vous ont aidé leur de vos travaux. Cela permettra aux lecteurs de cerner au mieux comment la recherche a été effectuée et ce sur quoi elle est fondée.

En outre, les annexes sont souvent constituées d’interviews, de questionnaires, de tableaux et d’analyses.

En résumé

 

La rédaction d’un mémoire n’est pas une mince affaire, mais en suivant un plan et en créant un résumé, vous pouvez rendre le processus beaucoup moins intimidant. Notre guide vous a présenté les éléments à inclure dans le plan de votre thèse, de la préface à la conclusion. Nous espérons que ces informations vous seront utiles au moment de vous lancer dans cette aventure passionnante ! Vous avez des questions sur l’élaboration d’un mémoire ou la réalisation de vos recherches ?

Faites-nous en part dans les commentaires ci-dessous.

1