La rédaction rapide d’un mémoire : comment y arriver ?

10 avril 2022
https://redacteurmemoire.com/wp-content/uploads/2022/04/memoire-de-master.jpg

La rédaction de votre mémoire vous inquiète ?

Vous ne savez pas par où commencer et vous craignez de ne pas être dans les temps ? soyez tranquille, c’est bien normal. La production d’un mémoire de fin d’études constitue l’étape la plus importante de votre de cycle.

Non seulement elle marque la fin de votre formation mais un bon mémoire peut augmenter vos chances d’insertion professionnelle. Pris entre plusieurs feux à savoir : examens, périodes de stage, travail à mi-temps sans parler des recherches et candidatures à déposer pour l’année suivante, la rédaction de ce document si important devient un poids, une tâche pesante et asphyxiante.

Pour arriver donc gérer cette situation, à répondre au mieux à vos exigences et ce, dans un temps obtus, nous vous proposons une feuille de route, un ensemble directive applicable.

Comment rédiger rapidement un mémoire ?

comment-faire-pour-rapidement-rediger-un-memoire

Le mémoire est un travail intellectuel qui implique une forte documentation, un suivi constant, des recherches empiriques, une forte concentration et une rigueur. Rédiger un mémoire est une tâche quelque peu stressante, voire oppressante quand on manque cruellement d’organisation, d’idées, de discipline et d’un certain savoir-faire. C’est bien pour cela qu’il convient désordre ces quelques déviances en adoptant des stratégies nouvelles et adaptées.

Trouver un bon sujet

 

Le choix du sujet de recherche est la première étape et la plus importante puisqu’il détermine directement les soins et les ressources que vous devrez apporter.

C’est une phase déterminante pour la suite du travail puisqu’un sujet bien choisi est plus à même de motiver l’étudiant dans le travail qui l’attend. En effet, vous risquez de passer beaucoup de temps sur votre projet alors autant qu’il porte sur un sujet qui vous passionne.

Vous n’en serez que plus inspirée et plus impliqué. Il est aussi essentiel qu’il soit en adéquation avec le cursus et d’actualité pour que vos accompagnateurs (professeurs) puissent déjà préconiser une certaine idée des réflexions à mener.

Enfin, il est primordial que la documentation et les données requises soient déjà disponibles ou que leurs acquisitions ne soient pas trop chronophages. Celles-ci ne doivent pas par la suite constituée un blocage et retarder la rédaction.

Discutez, partagez vos idées avec des étudiants du même cours que vous ou des professeurs, car ils sauront vous orientée si vous faites fausse route et vous encourager si votre sujet vaut le coup d’être abordé.

En définitive, traiter un sujet qui n’intéresse personne sera pour l’étudiant le premier moyen de trainer et voir de rater son mémoire.

Organiser vos recherches avant la phase de rédaction

 

Après avoir défini votre sujet de recherche, vous devrez dégager une problématique, l’angle d’attaque de votre sujet et des sous-questions de recherches. Celles-ci apporteront les éléments de réponses et vous guideront dans l’élaboration de votre plan.

L’erreur classique est de mettre en place le plan immédiatement. Commencer d’abord par lire, réfléchir et faire des synthèses. Maîtriser ce dont vous voulez parler vous permettra de dresser plus facilement et rapidement le plan final.

organiser vos recherches pour votre mémoire

Vous l’aurez compris la recherche est au centre de votre travail. Et la rédaction de votre mémoire ne sera que l’aboutissement de plusieurs jours de réflexion, de discussion et d’enquêtes sur de terrain. L’idéal pour aller plus vite serait de consulter en premier d’anciens mémoires parlant du même sujet.

Regrouper vos données sur un seul support comme un ordinateur, un bloc-notes ou un carnet par exemple pour faciliter leur traitement et éviter la confusion ; il serait dommages de les perdre. Prenez des notes sur ce que vous avez déjà fait ce qu’il manque ou que vous aimeriez ajouter.

De plus, pensez également à référencer les ouvrages consultés en vue d’établir la bibliographie. De cette manière vous pourrez suivre l’avancée de vos travaux dans le temps et identifier les tâches faisables ou pas. Vos synthèses pourront être ensuite incorporées de manière logique et cohérente dans le projet de mémoire. Structurer ainsi vos recherches vous rendent plus productifs et vous évite de perdre du temps.

Avoir un calendrier de travail et d’auto-évaluation

organiser son calendrier de travail

Ici rapidité rime avec objectivité. Etant donné les délais prévus, l’étudiant doit faire preuve de discipline et d’ordre. Le meilleur moyen de gagner du temps est de tout prévoir à l’avance. Gérez votre temps, en vous aidant d’un calendrier, établi en accord avec votre encadreur de mémoire.

Cela vous permet de prendre en compte les dates de remise des différents travaux de mémoire qui doivent être menés et intégrés dans le rapport. Ainsi vous organisez votre quotidien et réalisez chaque jour un minium de tâches pour ne pas être pris au dépourvu.

Par exemple, pour un rapport de cent pages à rédiger, on peut se fixer trente pages par semaines et donc quatre pages par jour, soit environ quatre semaines.

Vous pouvez même prendre de l’avance et anticiper les prochaines étapes de rédaction du mémoire. Assurez-vous de la qualité en étant ouvert à la critique. Votre travail et vos conclusions doivent être l’objet d’échanges constants afin d’éviter que tout soit remis en cause au dernier moment.

Ce planning vous permettra aussi de vous reposer en conséquence. C’est important pour rebondir de plus belle. Sachez donc ménager vos forces.

Demander de l’aide

 

La rédaction d’un mémoire n’en est pas moins une tâche ardue. A l’instar de la rédaction d’un livre, il n’est pas rare de se retrouver dépasser ou en manque d’inspiration.

Le genre de situation ennuyante et fatigante qui fait tendre vers la paresse et qui vous retarde. Mais pas de panique, il faut juste s’appuyer sur les bonnes personnes afin de reprendre vite et bien la rédaction de votre mémoire de fin d’études.

Dans ces cas, référez-vous à votre directeur de mémoire ou à un rédacteur de mémoire. Le rédacteur de mémoire est un prestataire externe.

C’est un professionnel, un conseiller spécialisé qui répondra à vos besoins en matière de saisie, de recherche d’organisation et de méthodologie. Ce qui est nécessaire pour progresser rapidement surtout s’il est de votre domaine.

demander de l'aide pour rédiger son mémoire

La période de conception de votre mémoire passe très vite. Ainsi un rédacteur de mémoire saura vous aider à combler vos retards et vos insuffisances de manière rigoureuse. Il faut garder à l’esprit que le plus gros du boulot sera fait par vous.

Le rôle du rédacteur est de vous guider dans le processus. Mieux, le rédacteur fait le plus souvent partie de structure spécialisé ce qui met à votre disposition un large éventail de compétences. Ainsi vous pourrez être suivi jusqu’au jour de votre soutenance et recevoir par exemple des cours pour faire face au jury.

Avec l’aide d’un rédacteur vous serez très vite fin prêt pour votre soutenance. A défaut de vous appuyer sur un prestataire externe demander conseil à votre directeur de mémoire.

Il vous sera d’une aide précieuse. Il sait ce que l’on attend de vous. En tant que moniteur, son rôle est de vous guider dans la réussite de votre mémoire.

Son expérience est l’outil qu’il met à votre disposition pour vite progresser. Discutez avec lui de vos inquiétudes et de vos doutes, il est là pour vous aider à valider votre mémoire.

Attention tout de même à choisir le bon directeur de mémoire, un professeur attentif, qui a des connaissances sur le sujet de mémoire et qui pourrait vous aider en vous orientant sur les ouvrages et documents adaptés à votre sujet.

Posséder un bon cadre de travail

avoir un bon cadre de travail pour rédiger son mémoire

Votre environnement de travail doit faciliter la concentration pour booster votre productivité. En particulier, vous devez être à votre aise pour rédiger vite et bien votre mémoire. Il importe donc à chacun de définir ce qui lui convient le mieux.

Que vous appréciez le calme d’une bibliothèque, la quiétude de la nuit ou que vous appréciez les stimuli de fonds sonores, le but est d’éviter toutes distractions. La rédaction de votre mémoire est un projet important, il nécessite donc toute votre attention à chaque étape pour éviter des pertes de temps inutiles.

La rédaction d’un mémoire est un travail des plus fastidieux, alors n’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté. Faites preuve d’organisation, de discipline, de cohérence et surtout de manganisme envers les personnes que vous consultez pour d’éventuels conseils et surtout envers votre directeur de mémoire.

Outre cela, n’hésitez à nous interroger, si des difficultés, vous rencontrez encore. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre et de résoudre ce problème.

1